Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

L’âme du site

MoShi le site de Moquaden Shomiti

 

Dialogue entre l’auteur et un petit neveu :

  • Il est beau ton livre. Moquaden Shomiti : quel drôle de nom !!! Ce n’est pas ton nom, tonton, tu t’appelles…
  • Chut, c’est un secret. Quand tu joues à te déguiser, il faut deviner, découvrir qui est le personnage. Là, c’est pareil, c’est un déguisement. Il faut deviner qui se cache derrière ce nom.
  • Moi, je le sais, je te connais, tonton…
  • Celui qui va lire mon livre ne me connaît pas forcément, il doit apprendre à me connaître, au travers de ce que j’ai écrit.
  • Alors, ton nouveau nom déguisé, ce n’est pas toi ?
  • Si bien sûr mais pas tout à fait. Je m’explique : quand tu joues à Battman ou au corsaire, tu ne grimpes pas aux murs, tu ne pilles pas vraiment les bateaux mais tu fais semblant. Par contre, si tu buttes, tu tombes, tu auras mal et là tu ne feras plus semblant, tu seras toi et tu ne joueras plus.
  • D’accord mais ton nouveau nom, personne ne le connaît et c’est compliqué.
  • Mais non, Moquaden c’est un prénom ancien égyptien, du temps des pharaons. Shomiti, c’est un nom courant au Japon. Voilà, un prénom ancien égyptien et un nom connu au Japon.
  • C’est bien compliqué…
  • Non, c’est une longue tranche de vie. Une passion pour l’Egypte ancienne, une passion pour le Japon ancien et moderne.
  • Et tu habites en France. Tu devrais vivre dans un de ces pays.
  • C’est aussi une longue histoire mais la France a une grande tradition d’accueil : elle peut accueillir ces deux facettes dans un même homme.
  • Dans ton livre, tu racontes l’histoire du mauvais ronin, et celle du samouraï qui protégeait la Princesse au regard de braise, et celle du conducteur de fellouque sur le Nil qui transportait du blé et des bijoux ?
  • Pas tout à fait, mais je m’inspire de ces récits pour raconter d’autres histoires modernes.
  • C’est dommage car elles sont belles tes histoires. Alors, tu es un pharaon déguisé en un vilain ronin ou un samouraÏ déguisé en un conducteur de fellouque ?
  • C’est amusant. C’est une bonne blague… Tu fais bien la différence entre les personnages et je te laisse deviner les situations, je te laisse rêver à ces questions…
  • Ton livre, il parle de déguisements ?
  • Les hommes ont tendance à se déguiser et à ne pas se montrer tels qu’ils sont vraiment. Je parle de leurs déguisements et je parle de leur réalité. Dans ce livre-ci et encore plus dans les suivants.
  • Bon, tu viens jouer aux voitures, tonton, c’est plus simple que ton jeu pour les grands.
  • Je viens, graine d’homme…

 

MOSHI c’est :

: mettre sur la voiemettre de l’énergie– mettre du plaisir – mettre un point d’honneur – mettre ses espoirs – mettre en confiance – mettre l’accent – matérialiser – maîtriser –migrer –muter – méditer – montrer

O : oserorganiser– œuvrer – opter – oraliser

: se connaître – savoir– séduire – secourir – suggérer – sourire – servir – secouer

H : harmoniser – honorer– haranguer – habiter

I : inspirer – imaginer– instruire – initier – intuitionner  – impacter – inviter – influer

 

MOSHI c’est la contraction de Moquaden Shomiti, ce sont tous ces verbes d’action, de mission.

 

MOSHI c’est le respect de l’écrit, de l’oralité, du savoir, de la connaissance, de sa transmission, de la passion de transmettre

MOSHI c’est en permanence

  • la soif d’apprendre, de comprendre,
  • la volonté de mettre en relation les idées, les concepts et la réalité de la vie,
  • la soif de s’appuyer sur les sciences,
  • la volonté de démontrer et de démonter pour remonter,
  • la soif de se comprendre, de comprendre l’autre,
  • la volonté d’aider…

 

Moquaden Shomiti c’est un auteur, un conférencier, un coach, un formateur…

 

Bienvenue dans la voiture rouge de mon petit neveu pour faire le tour de ces différentes facettes.